Sommaire Autrefois

La Poste



Extrait de la délibération du Conseil Municipal du 11 février 1899 :

« Le Conseil considérant que la création d'une recette auxiliaire municipale des postes aurait de très grands avantages pour notre localité possédant des maisons de commerce et beaucoup d'ateliers où l'on travaille des pièces détachées pour l'horlogerie, qu'entre autres avantages, la distribution des lettres se faisant plus tôt chaque matin, les interessés auraient enfin le temps nécessaire pour répondre et préparer leur commande pour le départ du courrier le soir du même jour, que les petits paquets de la catégorie des échantillons dont le nombre augmentera de plus en plus seraient remis au guichet de la recette auxiliaire, tandis que maintenant, en droit strict, notre facteur peut refuser d'emporter au bureau des postes de Blamont les objets de cette catégorie, vu notre situation à l'extrème frontière.
Que ces deux avantages et ceux nombreux résultants des autres opérations postales éffectuées par la recette auxiliaire, feraient diminuer l'état d'infériorité dans lequel se trouvent tous nos concitoyens s'occupant d'affaires vis à vis de leurs concurrents habitants des localités mieux pourvus sous le rapport du service postal.
Le Conseil demande que l'Administration des Postes crée une Recette Auxiliaire Municipale. »

M. Saillard (Propriétaire de la plus importante fabrique du village), ainsi que plusieurs habitants proposent de verser la somme nécessaire au fonctionnement de cette Recette jusqu'à ce que les frais en soient supportés par l'état.

Le Bureau accordé à Villars est un Etablissement de Facteur Receveur exclusivement à la charge de l'état.



En 1899, le télégraphe est installé au nouveau Bureau des Postes. La commune doit assurer à ses frais le service de la distribution des télégrammes et payer annuellement au Facteur Receveur une indemnité suffisante pour lui permettre de se faire suppléer pendant ses tournées de distribution postales (350 francs).

En septembre 1902, le Directeur des Postes et du Télégraphes du Doubs annonce que la commune est comprise dans le projet d'établissement de réseau téléphonique Départemental (la demande en avait été faite par le Conseil en septembre 1899).

En 1904, M. Epenoy consent de louer le rez-de-chaussée de sa maison (situé route nationale N73)pour le bureau des Postes.



En 1928, le logement de l'instituteur se trouvant vacant suite à la construction de la nouvelle école, le bureau des Postes est transféré dans cet ancien logement (bâtiment de la Mairie).

Le 1 janvier 1988, le bureau des Postes de Villars est supprimé.

Sommaire Autrefois